Dans la puissance de l'Esprit Saint, la chrysalide que je suis meurt à sa condition de chrysalide pour devenir papillon.

Rachel Goettmann (« Le Chemin » n° 47)

citation extraite de ce site

Il reste à accueillir chaque jour l'Esprit Saint, et à accepter la mort de la chrysalide... Pas toujours facile d'ouvrir les mains pour abandonner ce que l'on croit posséder. Renoncements, consentements sont autant d'étapes à franchir sur le chemin. Ce qui soutient notre marche, c'est la confiance, la confiance absolue et la soif de la beauté de ce papillon que nous ne pouvons pas encore connaître, dont seules quelques écailles lumineuses s'offrent à nous, l'espace d'un moment de grâce. Oui, un jour nous serons papillons, volant librement dans l'azur de Dieu, et venant se poser en toute confiance dans sa main... ou sur son épaule...

013

***